Newsletter #53 – 31 mars 2015

CVP15044 Newsletter n°53 Rappel DRDA et entrainement V1 310315

1/ 29 Mars, une ouverture plutôt calme

Peu de monde, avec ce temps pluvieux et ce second tour des élections, mais une ambiance chaleureuse pour l’ouverture du Cercle et le retour du Commissaire. Feu de cheminée de rigueur et travaux sur les bateaux pour les plus courageux : Stéphane Dierckx, Luc Fermigier et Jean-Patrice Camuzat se sont lancés dans des travaux de peinture, pour présenter sur la ligne le nouveau star de Stéphane dans sa livrée très élégante, couleur ….. (ha mais ça, ce sera Stéphane qui vous le dira lui-même !!!)

Pendant ce temps, d’autres se mettent en quatre pour s’assurer du bon fonctionnement de leur remorque, ou vont passer leur visite médicale pour un bon démarrage de saison….

 

2/ Prochains rendez-vous à noter :

 

05.04.15                      Régate d’entrainement

12.04.15                      Coupe Mantinéa (voir fiche d’inscription jointe)

18 et 19.04.15              Trophée de Paris des M7.50 et quillards

 

Aidez-nous à organiser la logistique de nos événements, pensez à prévenir de votre participation avant chaque date. Merci d’avance. (contact.cvp@laposte.net).

 

3/ Clin d’œil : le bouche-à-bouche vannetais…. ou comment ne pas se tromper de cible

Pas de photos, mais une anecdote bien réelle, rapportée par tous les organes de presse bien informés…

Ce dimanche 29 mars, très tôt le matin, sous un crachin bien connu des locaux pour ne pas être assez fort pour dégriser mais pour être assez fin pour mouiller, une patrouille de police envoyée en urgence arrive sur le port de Vannes. Un homme, sans doute un marin, a appelé les pompiers pour « l’aider à sauver une personne qui est en train de mourir ». Les policiers arrivés sur les lieux voient un homme agenouillé, affairé et agité, criant à l’aide et pratiquant massage cardiaque et bouche-à-bouche sur…. un radeau pneumatique qui trainait par là. Après vérification, l’homme fortement aviné finira sa nuit au poste, en cellule de dégrisement.

La morale, c’est qu’il faut éviter les radeaux pneumatiques après trois heures du matin.

La morale de cette morale, c’est qu’en cas de contrôle de votre taux d’alcoolémie par les pandores, ça n’est pas la peine de vous précipiter sur votre roue de secours en prétendant que votre belle-mère fait un malaise, ça ne prend plus….

2015-03 NL 53

Crédit photos Philippe Gontier