Newsletter #102 – 22 juin 2016

CVP16041 Newsletter n°102 Ligue nationale V1 220616

#1 – Annulation du Challenge Sacaze en raison des crues

 Maintien de la Coupe des Dames – Femmes à la Barre

Hélas, semaine après semaine, la Seine a entrepris de nous embêter.

Et ceci nous conduit à annuler le Challenge Sacaze prévu samedi 25 juin.

En revanche la Coupe des Dames – Femmes à la Barre, prévue dimanche 26 juin, est maintenue. Nous allons essayer de nettoyer nos quais et de préparer nos bateaux pour ce dimanche, si la Seine est assez descendue.

Nous aurons donc besoin de vos bras pour tout remettre en ordre au plus vite et vous invitons à venir donner le coup de main nécessaire dès samedi. Venez nombreux, avec bottes et courage, pour pousser toute la vase qui encombre notre quai.

Renseignez-vous auprès de Patrick Godest ou d’Alban de Vilmorin pour connaître le niveau de la Seine et nos besoins  en travaux. Merci de nous prévenir pour les approvisionnements (M. Simon : 01 34 74 04 80 ou contact.cvp@laposte.net).

 

 

#2 – Disparitions

 

o   Martine Le Berre

« Nous avons l’immense douleur, Kristof, mon fils, et moi d’annoncer aux membres du Cercle la disparition brutale de Martine, sa mère chérie, ma tendre épouse.

Victime d’un accident de la circulation le 10 juin au centre-ville de Quimper, Martine n’a pas survécu à ses blessures en dépit des soins intensifs prodigués par l’équipe de neurochirurgiens du CHU de Brest et nous a quittés le 16 juin.

Emportée à l’aube d’une retraite sereine à Quimper, sa ville natale qu’elle aimait tant, Martine avait enfin le temps de se consacrer pleinement à sa passion pour la littérature contemporaine qu’elle savait faire partager au sein de plusieurs clubs de lecture à Quimper.

Un dernier hommage a été rendu à Martine dans l’intimité familiale à Quimper ce lundi 20 juin.

Kristof et moi remercions tous les membres et amis qui prennent part à notre infinie tristesse dans le souvenir de Martine après 43 années de bonheur partagé. »

Noël Le Berre, 20.06.16

Le CVP présente ses condoléances les plus sincères à Noël, à son fils Kristof et à leur famille et se joint à leur douleur.

 

o   Frédéric Bouvyer

« Triste nouvelle : Frédéric Bouvyer, le copropriétaire de mon Soling, est mort avant hier d’un cancer de l’estomac qui ne lui a laissé que quelques mois… Il n’avait pas 60 ans…

Un foudingue de bateau de plus qui nous quitte un peu trop tôt…

J’ai trouvé cette belle photo de lui sur notre Soling « Lof Machine », nom du bateau avec lequel il avait traversé l’Atlantique avec ses parents quand il était jeune.»

Pierre Coindreau, 18.06.16

Pour ceux qui le connaissaient moins, Frédéric aimait tellement le bateau qu’il logeait dans une péniche près de Boulogne, et y avait amarré son 2.4 qu’il utilisait de temps à autre.

Au nom du CVP, toutes nos sincères condoléances à sa famille et à son ami Pierre.

 

#3 – Un CVP très tranquille…

 

«  Pas grand-chose à raconter sur ce week-end au CVP, toujours placé sous le signe de la crue.

Nous étions une petite dizaine, la famille Godest au complet, Véronique Jambu-Merlin, Georges Rencki, Christian Desouches, un futur nouveau membre ami d’Hervé, Olivier Guerin et Marie-Hélène Michel. Les Legond ont aussi fait un passage éclair… Rien d’autre à faire que d’écosser les petits pois et profiter des transats pour une séance de lecture. Bonne semaine à tous. »

Philippe Gontier, 20.06.16

#4 – Ligue Nationale de Voile : Dur dur !…

Ils partirent confiants, et se virent défaits en revenant au port….

Un bel équipage pourtant, habitué à la régate, à la mer, à la brise, à l’adversité….

Yves Jambu-Merlin, skipper, coordonnait un équipage mixte, composé de Laurence Laborde, Jean-Christophe Rouja, Pascal Martinet et Philippe Guittonneau. François Laborde jouait le rôle d’équipier de réserve.

Le plan d’eau était superbe, La Rochelle, à quelques encablures de la plage des Minimes ou dans le chenal d’accès au vieux port face à la digue nord. La météo était excellente, avec un temps globalement beau et des vents allant de 12 à 25 nœuds selon les jours.

Une organisation sans faille, qu’il s’agisse de la logistique à terre ou des comités et jurys sur l’eau, ou bien encore une noria de zodiacs pour les changements d’équipages, ou bien encore du superbe catamaran Ipanema neuf prêté par le chantier Fountaine-Pajot pour servir de « ponton » pour les équipages au repos entre les manches (58 pieds, 23 tonnes). L’accueil à la SRR était superbe et sympathique, comme à chaque fois, et les courses réglées comme sur du papier à musique avec des manches de 15 à 20 mn et des départs en 3 minutes.

Le principe de cette Ligue nationale de voile est simple. Organisée chaque année, elle réunit 18 clubs sélectionnés pour établir un classement annuel, comme au football. Le vainqueur dispute ensuite le championnat européen, où se retrouvent les meilleurs clubs de chacun des pays participants.

Quant au déroulement des régates, là aussi c’était simple : il y a des « flights », au sein dequels on dispute des « races » sur un « boat » qui change à chaque fois. Le tableau ci-contre résume les opérations : 6 bateaux par course, tous les clubs s’affrontent à tour de rôle en changeant de bateau à chaque course et chaque groupe de 3 courses permet de faire courir tous les clubs. Compte tenu du format de la course, toute erreur (mauvais départ, faute réparée, départ au lof…) se paie cash : on perd sa manche. Tout est aussi fait pour le spectacle. A la fin on compte les points. C’est facile, quoi…

Sauf que là, c’était plus compliqué pour nous.

–        Un support inconnu, le Longtze, bateau à coque planante et à spi asymétrique, bref très éloigné de nos bateaux habituels et que l’équipage n’avait pas eu le temps d’essayer avant.

–        Nos coureurs plus âgés, plus lourds et moins nombreux que les autres, et en conséquence une agilité moins évidente dans les manœuvres rapides exigées par le format des régates

–        Et enfin des équipages dont le moins qu’on puisse dire est qu’ils étaient aguerris, s’entrainant toute l’année et dotés d’un palmarès impressionnant (champions de monde, de France ou olympiques, ou encore deux sélectionnées olympiques de l’année, venues se détendre avant de partir au Brésil…

Et finalement, c’est le Champion de France de Match-Race qui l’emporte, et le CVP qui perd, malgré le soutien moral de Marie-Thérèse Jourdas, venue assister à l’épreuve. Et nos amis de l’YCIF étaient eux aussi à la peine, terminant juste devant nous !

Heureusement l’ambiance était là, sur le bateau ponton ou à terre, et notamment dans la superbe petite maison louée par Yves Jambu-Merlin et située sur le port à quelques mètres de la SRR.

Bref, comme concluait Pascal Martinet avec philosophie : « Ca remet les pendules à l’heure… ». Rendez-vous est pris pour l’année prochaine, mais il faudra réfléchir à la configuration.

 

#5 – Rappel – Prochains rendez-vous à noter :

 

25.06.16                             Nettoyage des quais et remise en état

26.06.16                             Coupe des Dames – Femmes à la barre – INQ 5C (ou nettoyage)

03.07.16                             Challenge Superstar – Quillards fast – INQ 5A

ou nettoyage…

09 et 10.07.16                   Poursuite du nettoyage

17.07.16                             Pique-Nique estival

 

Aidez-nous à organiser la logistique de nos événements, pensez à prévenir de votre présence avant chaque date. Merci d’avance. (contact.cvp@laposte.net)intenue –