Archives mensuelles : février 2016

Dîner d’hiver annuel, mardi 15 mars 2016 – YCF

Notre Dîner d’hiver annuel se tiendra le mardi 15 mars prochain.

Rendez-vous à Paris au Yacht Club de France

41 Avenue Foch, 75116 Paris

A partir de 19h30

Pré-réservez dès maintenant (contact.cvp@laposte.net ) et envoyez un chèque de 63,00 € par personne (apéritif, diner et vin compris) à l’ordre du Cercle de la Voile de Paris,  directement à  notre trésorier adjoint, à l’adresse suivante :

Patrick Godest – Opération Diner CVP

13 Rue Sainte Cécile

75009 Paris

Attention : votre réservation ne sera confirmée qu’à réception du chèque.

diner YCF 2015

Newsletter #89- 24 février 2016

CVP16013 Newsletter n°89 Déjeuner Gigots V1 230216

# Déjeuner gigots 2016 : Travaux et Dégustation

 

Près de 40 personnes réunies pour ces travaux d’hiver (première phase) et un très sympathique déjeuner gigots,  préparé par Michel Martinet, digne successeur de Georges Davy. En l’absence du rédacteur habituel, c’est Gérard Jourdas qui a pris la plume (et les photos) pour nous raconter cette journée.

 

« Pendant que notre président mène la « dolce vita », les membres du CVP ont travaillé d’arrache-pied tout au long de cette belle journée de février.

 

Les plus audacieux ont, enfin, abattu notre mât de pavillons sous la conduite d’Yves-Louis Ruellan. L’animal n’a pas trop souffert et sera sur pieds pour affronter la saison 2016.

 

 

Les plus solidaires, ou les plus assoiffés, ont aidé la famille Dumail à retourner son Belouga en échange d’un apéritif au champagne servi au bar, mais les ouvriers de la onzième heure ont bu comme les autres et les remercient vivement de cette délicate attention.

 

Des lits presque neufs ont remplacés la vielle literie des cabines. Et chacun a apporté une planche ou un matelas dans la benne de collecte tandis que les gros bras installaient les nouveaux lits.

 

 

Les gigots de Michel Martinet ont donc été dévorés sans états d’âme pour réparer les forces perdues le matin.

 

Quand François reviendra au CVP, il le trouvera plus confortable et pourra arborer fièrement le pavillon présidentiel. Nous lui avons même gardé un peu de gigot.

 

PS : Je vous présente mes excuses pour les accents circonflexes qui m’ont échappé. »

 

Gérard Jourdas

7 février 2016

 

 

Merci à Gérard pour ce jolie texte, bref mais efficace, et un petit rectificatif : si votre président était absent ce week-end là, c’est parce qu’il avait emmené sa tendre épouse en week-end à Florence, un voyage largement mérité au vu de ce qu’elle subit quotidiennement à son contact.

 

Et un grand merci à tous ceux qui participent à la vie et à l’embellissement de notre club. Au cours de ce dimanche, nous aurons eu le plaisir de vous voir très nombreux participer à la descente du mât de pavillonnerie et au transfert des meubles dans les cabines, y compris de voir certains membres généralement peu présents. Notre ami John Tandberg s’est joint à l’équipe, pour le plus grand plaisir de ceux qui ne l’avaient pas vu depuis un trop long moment !!! Marine Boyer était venue faire une reconnaissance jardinière avant l’arrivée du printemps, et Jean-Paul Lozouet se remettait de ses régates hivernales. Et le retournement collectif du Belouga des Dumail est à l’image de la solidarité et de la bonne ambiance qui existe entre nos membres. Trois remerciements supplémentaires : à Hervé Godesttout d’abord, grâce à qui nous pouvons disposer de mobilier quasi neuf dans nos cabines ; à Michel Martinet ensuite, qui aura su, comme chaque année, régaler tous nos membres grâce à ses talents culinaires ; et à Alban de Vilmorin enfin, qui aura organisé en amont ce week-end, en commandant la benne salvatrice et en coordonnant les travaux à mener.

 

 

Un petit mot aussi pour Patrick Godest, notre grand approvisionneur (il ne fait pas que compter les sous !), grâce à qui nous aurons pu déjeuner ce dimanche. J’en profite enfin pour remercier, il n’est jamais trop tard pour bien faire, Gérard Jourdas et Philippe Gontier, qui ces dernières semaines, ont pris les très belles photos qui illustrent notre Newsletter. Sans photos, et donc sans eux, nos nouvelles seraient beaucoup moins gaies. Ce remerciement s’étend à tous ceux qui contribuent tout au long de l’année, par leurs écrits et leurs photos, à notre Newsletter.

 

# Insolite…

Jean-Baptiste Dupont et Jean-Paul Lozouet en régate à Moisson Lavacourt à Noël

Le CVP sous l’eau il n’y a pas si longtemps…. Ou comment utiliser intelligemment les Optimists du CVP (Crédit photo Hervé Godest)

 

# Rappel – Prochains rendez-vous à noter :

 

13.03.16                      Travaux

15.03.16                      Diner d’hiver au YCF

20.03.16                      Déjeuner grillades

03.04.15                      Ouverture du Cercle

 

Aidez-nous à organiser la logistique de nos événements, pensez à prévenir de votre participation avant chaque date. Merci d’avance. (contact.cvp@laposte.net )

Newsletter #88 – 7 février 2016

CVP16011 Newsletter n° 88 Etienne Grenet V1 070216

Nous avons appris avec beaucoup de tristesse le décès d’Etienne Grenet vendredi dernier. Etienne participait à la vie du CVP depuis près de 20 ans, avec son Soling et son Laser. Nous n’oublierons pas sa gentillesse et son sourire, à Meulan comme en Bretagne où il avait plaisir à retrouver la mer au large des Glénan.

Jérôme Hercé, son ami de toujours, a tenu à illustrer sa mémoire de ces quelques lignes.

« C’est vendredi en fin de journée qu’Etienne nous a quittés. Nous avions grandi ensemble en Normandie, partagé ensemble la même jeunesse insouciante, passé beaucoup de temps à parler du monde que l’on voulait faire, et surtout navigué sans souci ni contrainte. Le bateau, c’était notre évasion et nous en avons joui sans compter. Ses bateaux s’appelaient « Mora », comme la nef de Guillaume le Conquérant.

La compagnie d’Etienne était sans égale, toujours de bonne humeur et bon marin, il avait une relation forte avec tout ce qui touchait notre passion commune. A terre, c’était pareil, il était fidèle et solide, attentif et généreux.

Et puis les tourmentes et les injustices de la vie professionnelle lui ont confisqué peu à peu ce qu’il avait de plus précieux, la force de vivre.

Que Anne et ses quatre enfants, David, Luc, François et Justine, cette famille qui ressemble tant à celle qu’il avait rêvée et qu’ils ont construite ensemble, soient assurés qu’au-delà des larmes, nous conservons comme un bien précieux le souvenir de celui qui s’est éloigné. »

Le Cercle de la Voile de Paris et tous ses membres présentent leurs condoléances les plus sincères à Anne et à ses enfants et s’associent à leur douleur.

Une cérémonie religieuse aura lieu mercredi 10 février, à 11 heures, à l’Eglise Réformée du 54 Avenue de la Grande Armée 75017 PARIS (face au siège social de PSA).