Newsletter #74 – 22 septembre 2015

CVP15093 Newsletter n° 74 Gwin Ru 2 V1 230915

 

1/ Thérèse Lacarrière

C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès de Thérèse Lacarrière, une ancienne et éminente membre du CVP dans les années d’après-guerre. Epouse de Roger Lacarrière, vieil ami et équipier de la famille Desouches, elle a accompagné son mari et leurs amis dans toutes les grandes épreuves nautiques de l’époque, en Bélouga ou en Caneton, ou encore lors des JO de Londres en 1948.

Thérèse Lacarrière s’est éteinte à 107 ans, au terme d’une vie très bien remplie et entourée de ses proches.

Le CVP présente ses condoléances à sa famille et à ses proches.

att24835

 

 

2/ Gwin RU 2 : grand soleil et calme plat

Si la semaine précédente, le temps était à la pluie, ce week-end le temps était au soleil. Grand beau temps donc, et…. très peu de vent. A peine de quoi pousser nos bateaux et permettre à nos skippers et équipiers de démontrer toutes leurs qualités techniques et tactique et toute leur patience.

Grâce à Marie-Thérèse Jourdas au Comité, assistée de Daniel et, un peu plus tard, des deux cousins François et Raphaël Ribadeau-Dumas, trois manches auront été courues, dont la dernière dans un calme plat et un silence impressionant.

Stéphane Dierckx et Olivier Guérin l’emportent en Star, mais notre nouveau membre Philippe Dumont, assisté de Philippe Tréanton, nous a montré toutes ses qualités dans une dernière manche dominée de main de maître. Attention aux prochaines régates !!!

Les autres équipages en Soling (les frères Ribadeau-Dumas, Fabienne Dierckx et Jean-Patrice Camuzat, Gérard Jourdas) ou en M7.50 (Guillaume Sannié, Pascal Newton et Gaëtan Touzé, et la famille Portier) peinaient sous le soleil de cette fin d’été, mais bouclaient leurs parcours, un Flying Fifteen venu de La Frette (à côte de Sartrouville) fermant le ban.

Le vent était si faible et l’eau si lisse que l’après-midi permettait de prendre quelques clichés surprenants, des vues que n’auraient pas reniées nos grands aînés impressionnistes.

Comme la semaine dernière, les donateurs étaient inversés, et c’est Eric Ribadeau-Dumas , au nom de la « Fille du Vent », qui remettait leurs prix aux coureurs.

classement

3/ Mini-Transat : C’est parti !!!

Et oui ! C’est parti pour Nicolas et ses concurrents !!

72 concurrents au départ, répartis dans deux catégories, les bateaux de série (46) et les protos (26), dans cette première manche de la Mini-Transat 2015, et un départ spectaculaire en baie de Douarnenez, devant des milliers de spectateurs massés sur les quais du port de Douarnenez ou sur les bateaux accompagnateurs, avant de s’engager dans le raz de Sein et de gagner le Golfe de Gascogne.

Nicolas d’Estais, qui court en proto (FRA 630), a pris un départ dans le paquet, et a entrepris de remonter ses concurrents en profitant de belles risées, notamment dans la nuit de lundi à mardi. Il est ainsi passé en une nuit de la 21ème à la 8ème place.

Courage, il ne reste plus que 800 milles avant Lanzarote. Et pour vous donner une idée de l’intensité de cette course au large, qui se court comme une vraie régate, il n’y a que 35 milles d’écart entre Nicolas et le 1er, et les quatre concurrents précédents sont à moins de cinq  milles devant lui !!!, Et comme ceux-ci profitent tous d’un bond vent et filent à 10-12 nœuds, la suite de la course risque d’être passionnante (mardi 22 à 21h00).

A suivre sur http://www.minitransat-ilesdeguadeloupe.fr/classement

 

ou sur  https://www.facebook.com/nicolasdestaisskipper . Pour la petite histoire, le bateau de Nicolas porte nos couleurs, le guidon du CVP étant fixé sur le petit mât de pavillon fixé au tableau arrière.

2015-09 NL 74 V2

 

4/ Une très belle rencontre : l’Hermione au large de Saint Palais

Après la Mini-Tansat, voici un autre type de navigation trans-océanique.

C’est notre ami Pierre Coindreau qui nous rapporte ces photos superbes de l’Hermione, prises cet été alors qu’elle croisait devant St-Palais sur Mer et en route vers Bordeaux.

En vacances sur place, Pierre a accompagné l’Hermione en Zodiac pendant une heure et demie, alors qu’elle remontait la Gironde, devant le phare de Cordouan. « J’ai partagé ce privilège avec une bonne centaine d’autres bateaux, mais le spectacle était magnifique. ». Merci, Pierre, de partager avec nous ces instants magiques.

2015-09 NL 74 V3

 

5/ Les Desouches et la Société des Régates de Dives

Tous les anciens du CVP se rappellent les expéditions à Dives, à l’époque où une base mer avait été créée pour permettre aux jeunes parisiens de s’entrainer en mer. Marcel Buffet en 5o5, Didier Maraut et Pierre St Jean et Moth Europe notamment y participeront.

Toute cette aventure n’aurait pu s’écrire sans la famille Desouches, étroitement liée à l’histoire du yachting à Dives sur Mer. accès à la SRD, fêtes

Une exposition organisée cet été à Dives par Guillaume Desouches (le fils de Christian) retraçait ces différentes étapes au cours desquelles le CVP s’est toujours trouvé associé.

Ainsi, c’est Charles Desouches, l’arrière grand-père de Christian, Qui est l’un des fondateurs et le trésorier du Club International de Dives, Cabourg et Beuzeval le Home, dont sont aussi membres lesfrères Caillebotte. Le club disparait dans les années 1890, et laisse la place en 1922 à la Société des Régates de la Dives, fondée par …. Maxime Desouches, le grand-père de Christian. C’est là que s’entrainera l’équipe de France de voile, composée de membres du CVP (En particulier Claude « Boy » Desouches – le père de Christian-  et Jean Peytel) qui participera aux jeux de Berlin en 1936.

Dans les années soixante-soixante dix, la famille Desouches poursuivra la tradition, organisant l’accueil des « jeunes » du CVP à la SRD (la fameuse base mer) et accueillant tout ce petit monde  dans la résidence familiale pour de sympathiques fêtes.

2015-09 NL 74 V4

 

6/ Notre prochain rendez-vous : Open Soling Trophy 2015 (N4) samedi 26 et dimanche 27 septembre

Venez tous soutenir nos coureurs pour l’édition 2015 de l’Open Soling Trophy, et accueillir joyeusement et dignement nos amis extérieurs, en particulier ceux du CV Angers, qui viendront en force cette année. Montrez leur l’ambiance au CVP et donnez-leur l’envie de revenir l’année prochaine pour partager avec nous le plaisir de naviguer en Soling.

 

Inscriptions le samedi matin, premier départ samedi à 14h30, remise des prix dimanche à partir de 15h00.

 

Apéritif et diner des équipages samedi soir à partir de 19h30.